Chasseurs de solutions, l’équipe recherche, sélectionne et vous accompagne dans vos projets.
Placement

Assurance-vie

Bien choisir son contrat, c'est avant tout trouver des supports d'investissement en accord avec son aversion au risque, son objectif de rendement et son horizon de placement. Et sur la base de ce triptyque performance-risque-liquidité, on peut schématiquement dégager quatre options types.


1) Pour une épargne sécurisée et disponible, le fonds en euros


C'est la meilleure solution pour qui souhaite avant tout profiter d'une épargne garantie et récupérable à tout moment. Mais baisse des taux oblige, mieux vaut, comme le recommande Hervé Tisserand, directeur général d'Altaprofits.com, « quitter les sentiers battus de la bancassurance pour trouver des fonds offrant encore au moins 2 % de rendement nets de frais ».


2) Pour une épargne protégée à  terme, les fonds euro-croissance


Encore commercialisé au compte-gouttes (par BNP Paribas Cardif, Generali, Predica, CNP Assurances, AXA) l'euro-croissance permet de jouer sur le double tableau de la rentabilité et de la sécurité pour qui dispose d'un horizon d'au moins huit années devant soi. En proposant une garantie du capital (de 100 % à 80 % selon les offres) non plus permanente mais à échéance (jusqu'à 40 ans parfois !), ce nouveau support permet à l'assureur de s'exposer davantage sur les marchés financiers, donc de chercher de la performance sans que la prise de risques ne repose sur les épaules de l'assuré. 
Certes, cette performance globalisée sur des durées d'engagement de dix ans et plus, ne peut être comparée à celle des fonds en euros. Mais elle apporte incontestablement de l'eau au moulin des défenseurs de l'euro-croissance qui, victime d'un très mauvais market timing (sa mécanique complexe exigerait des taux obligataires plus élevés pour porter ses fruits), peine à convaincre.


3) Pour une garantie mixée à une prise de risques, les fonds euro dynamiques


Investis en actifs immobiliers (fonds euro-pierre) et/ou mobiliers (fonds euro-actifs), ces supports atypiques mixent potentiel de performance (taux encore supérieurs à 3 % dans certains cas) et garantie continue du capital. Mais attention. Distribués par quelques courtiers Internet et réseaux patrimoniaux, ces produits de niche visent en priorité des épargnants avertis car pour limiter leur collecte et préserver la qualité de leur portefeuille, les fonds euro-pierre imposent des barrières à l'entrée (50 % d'UC, par exemple, pour accéder au Sécurité Pierre Euro de Primonial).
C'est également souvent le cas des euro-actifs, qui, tributaires de la volatilité des marchés et de techniques de gestion fort différenciées, ont, par ailleurs, connu en 2016 des fortunes diverses (0,25 % par exemple pour le fonds Eurocit'd'AG2R La Mondiale, contre 3 % un an plus tôt).


4) Pour une prise risques assumée, la multi gestion pilotée

Ouvertes sur toutes les classes d'actifs, les unités de compte constituent un excellent vecteur pour profiter, dans le cadre protecteur de l'assurance-vie, de la dynamique boursière sur un horizon de placement d'au moins cinq ans. Mais trier et arbitrer à bon escient ces UC non garanties (elles suivent à la hausse comme à  la baisse leur marché de référence) exige un quasi temps plein si on opte pour une gestion libre ! D'où le succès des gestions dites « clefs en main », déclinées en profils de risque plus ou moins marqué selon la témérité du souscripteur et son horizon de placement et confiées à des professionnels. Tous les réseaux en proposent.


Laurence Delain,  LES ECHOS 09/02/2017

Placement

Je souhaite diminuer mes impôts, créer un complément de retraite, un capital...

Votre conseiller évalue votre projet et recherche les meilleures solutions en optimisation fiscale.

Contactez-nous

Votre conseiller 3D Patrimoine vous répond.
*Champs obligatoires

3D PATRIMOINE

1 Rue de la Terraudière

79000 Niort

09 81 08 21 37

contact@3D-patrimoine.com

retour haut